Geva-Scolarisation

L’accueil d’un élève en situation de handicap nécessite souvent des aménagements en fonction de la nature et de l’intensité de son trouble. Désormais, un document officiel unique, le GEVA-Sco permet les échanges entre l’Éducation nationale et la MDPH. Il précise la situation scolaire de l’élève et ses besoins de compensation.

Le GEVA-Sco (guide d’évaluation des besoins de compensation en matière de scolarisation) est utilisé lors de l’élaboration du PPS (projet personnalisé de scolarisation). Il comprend notamment les observations des enseignants sur l’élève handicapé : activités d’apprentissage, autonomie (mobilité, gestes quotidiens…), niveau scolaire, vie sociale…

Document unique, il regroupe toutes les demandes :

  • accompagnement,
  • matériel pédagogique adapté,
  • orientation

Le  GEVA Sco première demande concerne les élèves qui n’ont pas encore de Projet Personnalisé de Scolarisation (PPS). Il est complété à la demande de la famille. Le GEVA-Sco première demande permet à l’équipe pluridisciplinaire d’évaluation (EPE) de la MDPH d’analyser la situation et les besoins de l’élève et de proposer, le cas échéant, un PPS.

Le  GEVA Sco réexamen concerne les élèves qui ont déjà un Projet Personnalisé de Scolarisation (PPS). Les données sont les mêmes que le GEVA-Sco première demande avec quelques rubriques supplémentaires. Il permet d’évaluer les compétences, les connaissances acquises et les difficultés qui subsistent au regard des aménagements, adaptations, orientations et compensations mis en œuvre

Qui le remplit ?

Dans le cas d’une première demande de scolarisation, ce document est renseigné par l’équipe éducative de l’école, dans le cadre d’un dialogue avec les parents. Il est possible de demander conseil à l’enseignant référent. Le directeur de l’école peut avoir un regard sur certains points particuliers.
Un professionnel de crèche, le médecin de crèche ou tout professionnel qui suit l’enfant peut participer à l’équipe éducative organisée par l’école. Il donne son point de vue pour compléter au mieux le GEVA-Sco première demande. Une équipe pluridisciplinaire est toujours plus intéressante.
Dans le cas d’un réexamen, le document est renseigné par l’enseignant référent lors de la réunion de l’Equipe de Suivi de Scolarisation (ESS). Cette réunion étant très courte, il peut parfois être pré rempli par le/les enseignants de la classe/du dispositif de scolarisation de l’enfant avant l’ESS. Les parents participent obligatoirement et peuvent demander à ce que des éléments particuliers soient notés sur le document.

Le GEVA-Sco doit comporter des renseignements qualitatifs, visant à apporter pour une bonne compréhension de l’élève, de ses compétences. Il ne faut pas se limiter à cocher des cases. Tout commentaire et annotation sont utiles et s’il manque de la place dans les cases, les informations peuvent être mises sur un papier libre qui sera joint.

De votre place de parents, vous allez pouvoir apporter des éléments qui ne sont pas exclusivement scolaires s’ils amènent un éclairage sur les compétences de l’enfant, son « mode de fonctionnement et qu’il est important de faire figurer dans le GEVA-Sco.

 

  Bon à savoir

Seuls les parents peuvent solliciter la MDPH pour un réexamen du PPS.

Une nouvelle orientation ne peut pas être demandée par l’école, ni par l’établissement ou le service médico-social qui accueille l’enfant

Publicités